Revêtement intermédiaire pour un résultat final optimisé

En règle générale, les revêtements peints bi-couche (couche intermédiaire et couche de finition) sont réalisés avec un seul et même produit. Dans de nombreux cas, une combinaison de plusieurs produits donne de meilleurs résultats. Pour certaines essences de bois, Sikkens Wood Coatings recommande des solutions combinées, qui permettent d’éviter l’apparition ultérieure de points faibles.

 

Revêtements intermédiaires lasurés
Pour les bois durs à pores larges, les couches intermédiaires classiques appliquées par pulvérisation n’offrent pas une protection optimale au niveau des bords poreux et des arêtes. Dans ce cas, le film constitué par la couche de finition n’est pas homogène et ne remplit pas suffisamment les pores. Ces zones critiques seront ensuite sensibles aux intempéries et laisseront pénétrer l’humidité et les rayons UV. Une couche intermédiaire permet de renforcer la sécurité du système.

 

Couches intermédiaires opaques
Pour les bois riches en substances actives (mélèze excepté), le RUBBOL® WM 270 associé à un primaire isolant offre une bonne protection contre les dyscolorations. Il est impératif de respecter les temps de séchage recommandés (voir fiche technique).